Une rentrée riche en émotions à Coulommiers Publié le 16 octobre 2014 à 22:00

Une rentrée riche en émotions à Coulommiers

Mercredi 15 et Jeudi 16 octobre : C'est la rentrée à Coulommiers... pour les enfants de l'école de musique, des maternelles et des écoles primaires qui nous sont confiés cette année.

Mercredi matin, École Jean de la Fontaine : Les 180 enfants de la maternelle sont au rendez-vous. Certains d'entre eux nous reconnaissent, ils ont bien grandi ! Il sont très réceptifs à la musique. Il faut trouver des morceaux courts et très simples... Contrairement à ce que l'on pourrait croire, avec Haydn, Schubert, Schumann, Saint-Saëns, Vivaldi, c'est possible : on peut suivre le gai laboureur, faire la sieste avec les vendangeurs fatigués, et admirer le cygne du parc de Coulommiers !

Mercredi après-midi, École de musique : beaucoup d'enfants sont venus avec leurs parents pour nous rencontrer ou nous retrouver.

Qu'est-ce que la musique de chambre ? Comment raconter une histoire à quatre ? Comment garantir l'unité d'un discours tout en laissant à chaque instrument sa personnalité propre ? Comment décrypter ce que veut exprimer un compositeur ?

Telles sont ces questions que nous avons souhaité soulever devant notre public très attentif, à travers le Quatuor op. 54 n°1 de Haydn, le magnifique mouvement lent du Quatuor op.59 n°2 de Beethoven, et le 4ème mouvement tout en pizzicato du 4ème Quatuor de Bartók.

Jeudi matin, Théâtre de Coulommiers : C'est la rencontre avec tous les enfants des trois écoles primaires qui nous sont confiés cette année. Le théâtre se remplit rapidement, c'est impressionnant ! Nous partageons la scène avec Fleur Gruneissen, flûtiste, et Emmanuel Christien, pianiste, qui participeront quelques fois à notre projet pédagogique pour nous apporter leur compétence. Nous avons concocté un programme français très festif et suscitant facilement l'imagination des enfants.

Bizet, "La garde montante" tirée de Carmen, avec le piccolo à l'honneur puis Syrinx de Debussy, qui nous a permis de comparer la tessiture de la flûte à celle du piccolo tout en nous en faisant partager avec beaucoup d'émotion le chant de désespoir du dieu Pan pour sa belle transformée en roseau.

Ensuite "Le petit berger" et "La sérénade à la poupée", extraits de Children's corner de Debussy nous ont plongés dans l'univers si subtilement écrit par un compositeur qui savait mettre en harmonie le monde imaginaire des enfants.

Enfin, l'incontournable et indémodable Carnaval des Animaux aussi plaisant à écouter qu'à jouer ! D'un instant à l'autre l'éléphant peut se métamorphoser en cygne grâce à ce si bel instrument qu'est le violoncelle. La forêt se présente à nous grâce au piano et le coucou vient habiter les lieux. Puis l'aquarium et enfin la volière viennent clôturer ce beau moment après les questions nombreuses et très pertinentes de notre jeune public. 

Il nous semblait important que tous ces enfants puissent se rendre dans ce magnifique théâtre qu'ils ne connaissent pas pour la plupart, et qu'ils y vivent un moment inoubliable... un rendez-vous parmi d’innombrables qui se perpétuent depuis des siècles, mais toujours uniques, et parfois magiques, entre des musiciens et un public, dans un lieu spécialement conçu à cet effet.

Merci à tous ceux qui ont compris l'importance de ce rendez-vous et qui l'ont si merveilleusement rendu possible !